Comment se déroule la rééducation ?

 

 

La graphothérapie exige un certain niveau psychologique. Ma maturité et mes connaissances psychologiques me permettent une compréhension complète de l'écriture. En effet, puique l'écriture est communication, cette fonction ne peut se restaurer qu'avec l'établissement d'un dialogue, dans une relation d'aide qui ne s'improvise pas.

 

Cet échange permettra au sein de chaque séance une écoute bienveillante associée à des exercices graphiques par le geste afin de faire émerger chez le patient des gestes préférentiels (automatisme) plus efficaces et économes.

 

Le scripteur, au fil de sa rééducation, pourra essayer de trouver des solutions plus personnelles dans l'inscription et la progression de son écriture.

Il progressera alors dans le sens de l'autonomie (si la rééducation s'adresse à un enfant ou un adolescent) en se dégageant peu à peu des contraintes. Il retrouvera une écriture plus expressive et plus efficace avec le plaisir de quelque chose qui le représente.

 

Elle est assortie de techniques spécialisées individuelles car on n'aborde pas de la même façon le traitement d'une dysgraphie. Il faut en identifier la cause.

 

Les techniques que j'utilise :

  • relaxation du geste graphique

  • exercices de motricité fine

  • exercices liés au graphique tels que :

    • structures préscripturales et scripturales

    • progression et rythme du tracé, pression du trait, organisation de l'espace feuille.

 

© 2016 MG. Créé avec Wix.com